Lefoulardensoie
Technique de teinture (Ikat) de votre foulard en soie
Je suis sûr que vous serez ravi d'apprendre comment a été réalisé votre foulard en soie. Etant tissé à la main au Cambodge, il a une histoire, une culture. Nos foulards en soie ne ressemblent pas à ceux communément vendus dans le commerce car les femmes Cambodgiennes utilisent des techniques traditionnelles qui leur sont propres qui font que chaque foulard en soie est unique. Vous avez été séduites par les magnifiques couleurs et les multiples reflets selon la lumière de votre foulard en soie, cela s'explique par une technique de teinture traditionnelle, l'Ikat. Vos tisserandes Cambodgiennes utilisent une technique de teinture de la soie (l'Ikat) dont l'origine reste incertaine. Toutefois, les spécialistes d'archéologie disent quelle est apparue entre le VIème et le Xème siècle et quelle a pris naissance dans ces berceaux de civilisation que sont le Yémen, la Chine et l'Inde. Venu de Chine, cette technique au cours des siècles a gagné l'Asie du Sud-Est et le Cambodge actuel. Le mot IKAT vient du verbe malais '' mengikat '' qui a pour signification lier ou nouer. Il est communément utilisé pour décrire une technique bien particulière de teinture.
Opération de ligature des fils de soie
Les écheveaux de soie naturelle (assemblage de plusieurs fils à soie en petite cordelette) sont tout dabord mis sous tension à laide dun cadre en bois. Cette tension assure une plus grande efficacité à la technique de ligature. Ensuite, les écheveaux de soie sont ligaturés sur la longueur avec des fils qui sont noués à différents intervalles.
Teinture des fils de soie
Au moment, de la teinture, les ligatures vont ainsi empêcher la teinture de s'imprégner uniquement sur les parties ligaturées. Il est possible pour les motifs les plus compliqués de répéter cette opération de ligature puis teinture autant de fois qu'il y a de couleurs différents sur un même fil de soie, excepté pour le blanc qui n'est pas teint. Dans le cas, où la tisserande projette d'utiliser plusieurs couleurs sur les fils du foulard en soie, elle peut mettre en oeuvre deux techniques. La première consiste à teinter les écheveaux du plus clair au plus foncé. Une autre technique consiste à ligaturer toutes les parties à teinter puis à dénouer les ligatures au fur et à mesure des teintures.
Rinçage, Séchage
Après le dernier bain de teinture, les fils de soie sont rincés à l'eau claire puis dénoués de leur dernier noeud (ceux qui resteront de couleur blanche) et enfin séchés au soleil.
Montage du foulard en soie
Une fois séchés les fils de soie peuvent avoir deux destinations. Ils peuvent être montés sur le métier à tisser ; on parle alors de fils de chaîne. Les fils de soie peuvent aussi être enroulés sur une navette, on parle alors de fils de trame. La technique d'Ikat propose trois possibilités de création du foulard en soie. Première possibilité : les fils de chaîne sont teints avec la méthode des ligatures et les fils de trame restent de couleur unie. Cette technique de teinture a pour effet d'accentuer les lignes verticales du foulard en soie. Deuxième possibilité : les fils de trame sont teints avec la méthode des ligatures et les fils de chaîne sont teints avec une couleur unie. Les foulards en soie résultant de cette technique ont des lignes horizontales plus nettes. Troisième possibilité : tous les fils de soie, trame et chaîne sont teintés avec le système de ligature. Ce sont les foulards en soie qui demandent le plus de temps à réaliser car chaque ligature est faite manuellement.
Tissage
Une fois le foulard en soie tissé, il apparaît des motifs dont les contours peuvent être diffus car la teinture pénètre toujours un peu à l'intérieur de la ligature, de plus il y a toujours un léger décalage des fils durant le tissage. Ces effets de teinture rendent des reflets magnifiques et mettent en valeur cette merveille qu'est la soie.
Ayez un look Unique et Chic avec votre Foulard en Soie!
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage